J’ai passé mon premier contrôle technique : tout ce que vous devez savoir

En France, le contrôle technique est un examen obligatoire pour tout véhicule. Il concerne tous les véhicules dont le PTAC est en dessous ou égal à 3,5 tonnes. Pour s’assurer de la sécurité, il consiste à vérifier 133 points de contrôle qui sont classés en neuf catégories. Cette sécurité concerne autant la route que l’environnement. Voici un mini guide qui vous donne l’essentiel à savoir sur le premier contrôle technique.

Premier contrôle technique : quand le passer ?

Pour une voiture neuve, le premier contrôle technique s’effectue au cours des six mois qui précèdent le quatrième anniversaire de sa mise en circulation. Ainsi, un véhicule mis en circulation le 1er août 2019 doit faire son contrôle technique entre le 1er février et le 31 juillet 2023.

A découvrir également : Comment fonctionne un compte Skrill ?

Contrôle technique : à quelle fréquence renouveler après le premier contrôle ?

Une fois le premier contrôle technique effectué, les autres doivent être faits dans un intervalle de deux ans. Vous devez le faire de votre plein gré, car aucune convocation ne vous sera envoyée. La date du nouveau contrôle dépend du précédent.

Vous pouvez la retrouver sur votre carte grise, dans votre carnet d’entretien, sur votre pare-brise ou encore sur une vignette. Pour passer ce nouveau contrôle, il est important de prendre préalablement un rendez-vous.

A voir aussi : C'est quoi l'ABS sur une voiture ?

Date de contrôle technique passée : que faire ?

Vous vous trouvez en infraction si vous dépassez votre date de contrôle technique. Pour rouler avec un contrôle technique expiré, il n’existe aucune date ou délai de tolérance à ce sujet. C’est en effet la date butoir du prochain contrôle technique qui figure sur la vignette.

Autrement dit, vous devez être prévoyant tous les deux ans et y aller un peu en avance. Vous risquez malheureusement les mêmes sanctions, si la date de votre contrôle technique est passée depuis un jour ou un mois.

Ainsi, un contrôle technique non fait dans les délais vous expose à l’immobilisation de votre voiture et à la confiscation de votre carte grise. Vous aurez également à payer une amende pouvant varier entre 135 et 750 euros.

Contrôle technique non favorable : que faire ?

premier contrôle technique

Vous pouvez effectuer une contre-visite quand le professionnel remarque des défauts sur votre véhicule lors du contrôle technique. Elle est applicable lorsque les défauts constatés sont d’ordre critique ou majeur et mettent en danger les autres usagers de la route ou vous-même.

Par exemple, vous ne passerez pas le contrôle technique si votre liquide de frein est contaminé ou si votre dispositif assisté de freinage est défaillant. Une fois les réparations faites par un mécanicien, vous devrez donc réaliser une contre-visite. Cette dernière consiste à vérifier les défaillances notées lors du contrôle technique. Elle peut durer 30 minutes voire plusieurs heures.

Vous bénéficiez de deux mois après le contrôle technique pour réaliser la contre-visite. Ce délai inclut la période de réparation des défaillances. Veillez donc à prendre automatiquement rendez-vous chez un garagiste après refus de votre contrôle technique.

Le prix de la contre-visite dépend du centre de contrôle et du type de contrôle à effectuer (simple ou sur machine). En moyenne, il varie entre 20 et 30 euros. Cependant, l’opération est gratuite dans certains centres, à condition que vous ayez au préalable réalisé votre contrôle technique dans ce centre.

En cas de refus de la contre-visite, un délai supplémentaire de deux mois vous est de nouveau accordé pour réaliser une seconde contre-visite.

Contrôle technique : est-ce une obligation lors d’une vente ?

Un contrôle technique en règle est obligatoire si vous désirez vendre votre véhicule. Il est à effectuer six mois avant la mise en vente de l’auto et est fourni avec les autres documents.

Toutefois, il n’est pas une obligation si vous vendez votre véhicule à un professionnel ou si l’auto a été mise en circulation, il y a moins de quatre ans. Ceci est aussi valable s’il s’agit d’une voiture de collection. En effet, ce genre de voiture n’est pas soumis à l’obligation de contrôle technique.

En définitive, si vous avez déjà passé votre premier contrôle technique, les prochains se feront chaque deux ans. En cas d’échec de celui-ci, vous pourrez dans un délai maximum de deux mois, faire une contre-visite après avoir corrigé les défaillances notées lors du contrôle technique.

vous pourriez aussi aimer