Comprendre le nombre de chevaux fiscaux et comment le calculer pour votre assurance auto

pret vehicule auto volant pro

Le nombre de chevaux fiscaux est un critère important pour déterminer le coût de l’assurance auto. Pourtant, beaucoup de conducteurs ne savent pas exactement ce que cela signifie et comment le calculer. Vous êtes dans le même cas ? Eh bien pas de panique ! Nous vous expliquons dans cet article, le concept de chevaux fiscaux, son importance pour l’assurance auto, et comment calculer le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture.

Qu’est-ce que le nombre de chevaux fiscaux ?

Les chevaux fiscaux ont été introduits en France en 1956 pour établir une taxation uniforme sur les véhicules automobiles. Le nombre de chevaux fiscaux correspond à la puissance administrative d’un véhicule, c’est-à-dire sa capacité à produire de l’énergie. Plus le nombre de chevaux fiscaux est élevé, plus la voiture est considérée comme puissante.

A découvrir également : Les éléments essentiels pour sélectionner votre assurance auto idéale

Le nombre de chevaux fiscaux est calculé en fonction de la cylindrée et du type de motorisation du véhicule. Le calcul se base sur une formule standardisée qui prend en compte la puissance maximale du moteur, le nombre de cylindres, et la cylindrée.

Il est important de ne pas confondre les chevaux fiscaux et les chevaux réels. Les chevaux réels représentent la puissance effective du moteur, alors que les chevaux fiscaux ne sont qu’un critère administratif.

A voir aussi : Quand changer son assurance habitation ?

Comment est calculé le nombre de chevaux fiscaux ?

Le nombre de chevaux fiscaux est déterminé par la puissance du moteur de votre voiture, mesurée en chevaux-vapeur (CV), et sa cylindrée. Le calcul est basé sur une formule standardisée établie par l’État français.

Cette formule prend en compte la cylindrée et la puissance fiscale du moteur, qui est déterminée en multipliant la cylindrée par un coefficient de puissance. Ce coefficient varie en fonction du type de motorisation de votre voiture : 0,06 pour un moteur diesel, 0,08 pour un moteur essence, et 0,05 pour un moteur électrique.

Par exemple, si votre voiture a une cylindrée de 1500 cm3 et un moteur diesel, le calcul serait le suivant : 1500 x 0,06 = 90. Le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture serait donc de 6.

La puissance fiscale ne correspond pas à la puissance réelle de votre moteur. Elle est simplement utilisée pour déterminer le montant de la taxe sur les véhicules de société (TVS) et pour établir le montant de la prime d’assurance.

Comment vérifier le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture ?

La méthode la plus simple est de vérifier la carte grise de votre véhicule. Le nombre de chevaux fiscaux est indiqué dans la case P6 de la carte grise.

Si vous n’avez pas accès à la carte grise, il est possible de calculer le nombre de chevaux fiscaux en utilisant une formule standardisée ou des outils en ligne. Vous pouvez trouver des calculateurs de chevaux fiscaux gratuits sur de nombreux sites internet spécialisés dans l’automobile.

Pourquoi le nombre de chevaux fiscaux est important pour l’assurance auto ?

Le nombre de chevaux fiscaux est un critère important pour évaluer le coût de l’assurance auto. En effet, les assurances auto utilisent le nombre de chevaux fiscaux comme l’un des éléments de tarification. Plus le nombre de chevaux fiscaux est élevé, plus le coût de l’assurance sera élevé également.

D’autres critères sont également pris en compte, tels que l’âge et l’expérience du conducteur, la zone géographique, le type de véhicule, etc. Cependant, le nombre de chevaux fiscaux est un facteur clé pour déterminer le montant de la prime d’assurance.

vous pourriez aussi aimer