Assurance auto : pourquoi opter pour une formule au tiers ?

Pour prendre le volant en France, il y a deux conditions qui sont absolument non négociables : vous devez impérativement être titulaire du permis de conduire, et votre véhicule doit être assuré. Les compagnies d’assurance proposent diverses formules : une option tous risques, une formule intermédiaire et ce que l’on appelle l’assurance au tiers. C’est aujourd’hui sur cette dernière que nous avons choisi de nous pencher.

Vous êtes en effet peut-être à la recherche de la solution la plus adaptée pour couvrir votre véhicule et vos déplacements. Il va de soi que chacune de ces trois possibilités présente des avantages, à vous de faire en sorte d’identifier lesdits avantages pour souscrire le contrat qui vous conviendra le mieux. Avant toutes choses, sachez qu’il vous revient de vous poser quantité de questions, ce sont en effet les réponses que vous y apporterez qui vous serviront à prendre votre décision. Rien ne doit être éludé : usage que vous avez de votre véhicule, caractéristiques de celui-ci, lieu de stationnement, budget dont vous disposez, etc.

A voir aussi : Comment assurer une voiture sans carte grise ?

L’assurance au tiers, qu’est-ce que c’est ?

Formule la plus abordable de toutes, l’assurance voiture au tiers correspond à l’obligation minimale d’assurance, c’est-à-dire à la responsabilité civile automobile. Elle concerne d’ailleurs aussi bien les voitures que les deux roues ou les utilitaires. Comme son nom le laisse bien entendre, l’assurance au tiers couvre les dommages que votre véhicule pourrait occasionner à un tiers, quel qu’il soit, lors d’un accident ou d’un incident. Cela concerne les dégâts et dommages causés à un véhicule et/ou à son conducteur.

A lire aussi : Comment avoir papier d'immatriculation ?

Certains contrats peuvent proposer des options complémentaires comme l’assistance, la protection du conducteur ou une aide juridique. Notez bien qu’en aucun cas, vous ne pourrez percevoir d’indemnisation en étant assuré au tiers si vous êtes vous-même responsable d’un accident.

Dans quels cas préférer s’assurer au tiers ?

Si elle offre une couverture limitée, l’assurance au tiers présente malgré tout un intérêt dans certaines circonstances.

Vous avez un budget limité à consacrer à votre assurance

Petits revenus, difficultés financières passagères, vous pouvez avoir besoin de faire des économies sur vos dépenses régulières.

Votre voiture est ancienne ou de faible valeur

Une voiture perd de la valeur au fil du temps, très rapidement d’ailleurs. Et il arrive un moment où, si elle est accidentée, il y en a pour plus cher de réparations que de voiture en elle-même. Comme, de plus, un assureur se base sur la valeur du véhicule pour calculer votre indemnisation, vous avez tout intérêt à passer au tiers dès que votre voiture atteint les 8-10 ans.

Vous roulez peu, voire pas du tout

En roulant peu, vous réduisez de fait l’éventualité d’avoir un accident, c’est tout simplement statistique. Vous n’avez donc que peu d’intérêt de souscrire la formule la plus protectrice. Il est en revanche obligatoire de souscrire un contrat pour un véhicule qui ne roule jamais. En effet, même immobilisé, celui-ci peut être à l’origine de dégâts, s’il prend feu par exemple.

Même au tiers, vous serez un automobiliste couvert, et par conséquent serein.

vous pourriez aussi aimer