Financer son permis de conduire grâce à la Caf : est-ce possible ?

Le permis de conduire est une pièce importante pour accéder à certains emplois. Cependant, pour des raisons diverses, il peut arriver que vous n’en disposiez pas. La CAF vous permet alors d’avoir une idée des aides à la mobilité disponibles. Mais, est-ce possible qu’elle finance elle-même votre permis de conduire ? Éléments de réponse dans cet article.

Est-ce possible de financer son permis de conduire grâce à la Caf ?

La Caisse d’Allocations Familiales ne finance pas à proprement parler un permis de conduire. Toutefois, vous avez la possibilité de bénéficier d’aides, au cas où vous n’auriez pas les moyens qu’il faut. Par exemple, c’est le cas lorsque vous percevez le Revenu de Solidarité Active. Le cas échéant, la CAF délègue la prise en charge de votre demande d’aide à votre agence Pôle Emploi. Il s’agit en réalité d’un financement de 1 200 € qui s’inscrit dans le dispositif de retour à l’emploi. Notons que cette aide est très avantageuse et indispensable si vous êtes demandeur d’emploi.

A voir aussi : Comment faire une location de voiture pour une longue durée ?

permis de conduire

Que peut-on alors savoir sur l’aide au permis attribuée par Pôle Emploi ?

Il faut rappeler que l’aide au permis B concerne les demandeurs d’emploi. Voici alors les conditions requises pour l’obtenir :

A lire aussi : Comment mettre de l'huile moteur clio 3 ?

Conditions pour l’obtention de l’aide au permis de Pôle Emploi

Pour bénéficier de l’aide au permis de Pôle Emploi, vous devez figurer sur la liste des demandeurs d’emploi. Cette inscription doit se faire précisément en catégorie A « formation », B « contrat de sécurisation professionnelle » ou D « contrats aidés ». Cependant, dans le cas de promesse d’embauche en CDD ou CDI, certaines contraventions sont envisageables. C’en est de même lorsqu’il s’agit d’un contrat d’intérim de 3 mois au moins. Dans l’un ou l’autre des cas, vous devez avoir 18 ans au minimum. Aussi, vous devez faire partie de la liste des demandeurs d’emploi depuis 6 mois au moins continuellement. Il faudrait également que vous ne soyez pas ou plus détenteur du permis B.

Par ailleurs, certaines conditions peuvent s’appliquer à certains demandeurs d’emploi. Par exemple, si vous vous inscrivez dans les catégories A, B, D, ou CSP, il faut que vous soyez indemnisé par l’assurance chômage. Le cas contraire, il faudrait que vous perceviez un social minimum, comme une Allocation de solidarité spécifique. Si ce n’est non plus le cas, vous devez percevoir une allocation de sécurisation professionnelle minimale. Cette dernière peut être remplacée par une aide au retour à l’emploi d’une somme inférieure ou égale à 29,38 €.

Les demandes d’aide au permis de Pôle Emploi

La demande d’aide au permis de Pôle Emploi se fait dans l’agence dont vous êtes dépendant. Une fois que vous vous y rendez, vous aurez à remplir un formulaire concocté pour la demande. Notons que la demande d’aide doit être formulée bien avant votre inscription en auto-école. Elle sera alors accompagnée de deux pièces indispensables. Il s’agit du devis détaillé et du Relevé d’Identité bancaire de l’auto-école choisie.

Montant attribué pour le financement du permis

Lorsque votre demande aboutit, vous bénéficiez d’un montant de 1 200 € maximum. Cette somme sera versée à l’école de conduite en trois tranches de 400 €. En effet, le premier versement se fera lorsque l’auto-école présentera une attestation d’inscription, soit 1 mois après que l’aide ait été attribuée. Le 2ème versement se fera lorsque vous présenterez une preuve de votre réussite à l’examen du Code de la route. Cela est requis 5 mois après l’attribution de l’aide. Autrement, l’agence a la possibilité de rompre l’aide. Quant au dernier versement, il se fait lorsque vous présentez la preuve de l’obtention du permis. Il peut s’agir d’un justificatif de la réalisation de 30 heures de conduite que vous contresignez ou de 2 participations à l’examen pratique.

Quelles sont les autres aides au financement d’un permis de conduire ?

Il existe d’autres aides au financement de permis de conduire. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • L’aide de 500 €: pour les apprentis ;
  • Le permis à 1 € par jour: pour les jeunes de 15 à 25 ans ;
  • La bourse au permis de conduire : pour les jeunes ayant des conditions modestes ;
  • L’aide au permis de conduire aux personnes handicapées ;

À ces dernières, on peut ajouter le compte personnel de formation : pour les permis B, C1, C, D1, D, C1E, CE, D1E et DE. En somme, retenez qu’il n’est pas possible de financer votre permis de conduire grâce à la CAF. Cette dernière vous orientera plutôt vers les agences adaptées.

vous pourriez aussi aimer